Bnr rpa vitre baratiere hd

La Pyramide d’Or 2021 pour le projet de la Baratière à Vitré

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) a décerné le mercredi 15 décembre 2021 au groupe de développement territorial REALITES la Pyramide d’Or de la Conduite responsable des opérations pour la Baratière, un projet multi-usages situé à Vitré (35) mené par l’agence Clénet Brosset BNR (urbanisme + architecture.)

Retrouvez l’article complet sur LinkedIn:

Si vous voulez en savoir plus sur le projet de la Baratière à Vitré:

Image pyramide d'argent les villes dorees

La Pyramide d’Argent 2020 pour le projet des Villes Dorées à Saint-Brieuc

Image pyramide d'argent les villes dorees
Image pyramide d'argent les villes dorees

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) a décerné le 12 novembre 2020 au groupe de développement territorial REALITES la Pyramide d’Argent de la Mixité urbaine pour les Villes Dorées, un projet de 22000m² situé à Saint-Brieuc dont l’un des bâtiments (la Résidence pour Personnes Agées) a été conçu par l’agence Clénet Brosset BNR.

Retrouvez l’article complet sur le site des Villes Dorées

20210505 104457

La Guérinais – LIFFRE

Urbanisme

Le parc de la Guerinais est situé à 15mn à pied du centre ville par la coulée verte et à 10mn à pied du futur lycée, du campus et de ses équipements sportifs.

Afin d’assurer la cohérence paysagère des aménagements, le périmètre de réflexion du parc comprend le parc en tant que tel, le sentier piétonnier de la coulée verte, l’allée piétonne Lucie-Delarue-Mardrus et le chemin bocager reliant le Parc à l’allée des Gachotteries.

Un parc ouvert sur la ville : Le cinquième parc de la ville à destination de tous les Liffréens

Les enjeux :
Intégrer l’avenue Marguerite Yourcenar dans le parc et un parvis multifonction pour rendre agréable le parcours des piétons, des cyclistes et des automobilistes en leurs offrant une séquence à voir.
Mettre en valeur les connexions du parc avec la ville :
Mise en évidence du chemin bocager et affirmation du caractère majestueux de la promenade arborée existante.
Pratiquer le parc : Offrir une accessibilité au parc avec des places de stationnement permanentes.
Accueillir des événements éphémères (expositions, animations musicales, cinéma en plein air…) au coeur du parc.
Ces animations participeront à l’appropriation du parc par les habitants.
La topographie est retravaillée pour permettre d’accueillir des activités et offrir une multiplicité des usages. Du stationnement occasionnel est prévu à cet effet.
Signaler la présence de l’eau pour en révéler sa poésie.

Intentions paysagères
Intentions paysagères
Atelier n°3 projeter sur maquette

Une démarche participative pour le projet d’aménagement de Gueury la Douve à Gevezé !

Amenagement de la frange sud de la chapelle-des-Fougeretz/secteur Pont-Romain.

Depuis un an, le cabinet Clénet Brosset BNR, associé à plusieurs bureaux d’études spécialisés, réalise, pour le compte de la commune, les études préalables à l’urbanisation du secteur Gueury La Douve sur une zone d’environ 20,5 ha. Parallèlement, un groupe de 20 habitants, tous volontaires, réfléchit avec l’agence BNR et le BE LIAP (paysage) sur des propositions d’aménagement dans le cadre d’une démarche citoyenne et participative. Le groupe d’habitants volontaires s’est réuni à 4 reprises à chaque étape du projet. Le dernier atelier a eu lieu le 29 septembre 2022, les habitants ont pu découvrir les prémisses du projet et travailler sur des thématiques ciblées : Energie&habitat avec l’Agence Locale de l’Energie et du Climat du Pays de Rennes et Mobilité&Espace public avec Le BE Mobhilis.
Une réunion publique de présentation du projet aura lieu le mardi 29 novembre à 19 heures à l’Escale.

Dsc00893

Secteur Marville-Etrier – SAINT-MALO

Urbanisme

Le secteur Marville-Triquerville est un quartier d’habitat pavillonnaire bordé de quelques collectifs de logements sociaux. Son paysage se caractérise par de grands espaces verts dédiés aux activités sportives (hippodrome, vélodrome et complexe sportif aérien). Enclavé au point de convergence de trois axes majeurs (la rue Pierre de Coubertin au Sud qui dessert le Port, le Boulevard des Talards en limite ouest de la frange portuaire et les lignes ferroviaires au Nord) le site manque de lisibilité.
Actuellement sujet de l’ANRU 2, la ville de Saint-Malo a engagé une intervention sur le bâti pour requalifier l’offre d’habitat. La poursuite du renouvellement du bâti sur le secteur Marville – Triquerville sera accompagnée du désenclavement des quartiers prioritaires avoisinants et de la valorisation des espaces verts. Ces actions permettront d’offrir une meilleure desserte de ces lieux de vie et d’accompagner un changement d’image de ces îlots urbains (Les Provinces et L’Etrier notamment).
Ces désenclavements nécessitent tout d’abord de requalifier et hiérarchiser les axes de circulation en périphérie pour connecter un réseau de desserte performant d’irriguation des quartiers.
Le caractère de boulevard urbain de ces axes majeur de circulation doit donc être conforté.
Des aménagements de carrefours sont également à prévoir pour réintégrer certains quartiers, comme l’Etrier, à la trame urbaine et faciliter les flux de circulations.

Les continuités urbaines et paysagères devront être renforcées (aussi bien pour les voiries que pour les liaisons douces).
La valorisation du « poumon vert » que constitue l’hippodrome contribuera à conforter ces continuités inter-quartier.

20170222 20180118 plan general 1000e
Plan général

1. Infrastructure et accessibilité :
Constituer un maillage de déplacements piétons pour connecter les secteurs de Saint-Servan, Etrier, Provinces, Gare, Talards et Découverte;
Désenclaver les quartiers en requestionnant le réseau viaire et les continuités urbaines;
Aménager de nouvelles voies de desserte pour désenclaver les quartiers proritaires: au Nord du quartier des Provinces (en bordure de la voie ferrée) et au Sud le quartier de l’Etrier;
Affirmer le statut de boulevard urbain du boulevard de Coubertin et valoriser l’entrée de ville.

2. Paysage :
Reconnecter la ville «haute» et la ville «basse» par les continuités paysagères;
Valoriser le « poumon vert » pour requalifier la trame verte et bleue en réutilisant le tracé du Routhouan en conduite du relief;
Intégrer l’hippodrome et les équipements sportifs constituant la trame verte à la ville;
Désenclaver socialement ces quartiers en proposant des espaces publics de rencontre et des lieux de mixité sociale;

3. Identité et programmation :
Résidentialiser les immeubles existants dans le secteur de l’Etrier et celui des Provinces;
Réhabiliter les bâtiments pour revaloriser l’image de ces quartiers et permettre un nouvel adressage;
Offrir de nouveaux usages en RDC des futures constructions;
Favoriser les typologies de logements destinées à l’accueil de familles pour assurer une mixité sociale au sein des quartiers prioritaire et ainsi modifier leur image;
Ouvrir des vues et percées visuelles sur l’hippodrome tout en maintenant son usage privatif.

4. Densité et formes :
Densifier l’entrée de ville et le boulevard de Coubertin avec un front bâti affirmé;
Révéler la digue de l’avenue de Marville;
Valoriser la topographie du terrain naturel et intégrer des aires de stationnement dans les socles des bâtiments et les sous-sols dissimulés dans le dénivelé du site;
Libérer l’espace pour offrir des espaces verts en coeur d’ilots.

Il s’agit donc pour ce projet de tricoter des lieux de caractère où l’échelle humaine maitrisée contribue à partager cette nature. Nous n’habitons pas une rue mais un paysage que l’on partage, offre et préserve.

Image sanctuaire gallo romain

Découverte d’un sanctuaire gallo-romain sur le secteur Pont-Romain à la Chapelle-des-Fougeretz

Des fouilles préventives ont été réalisées de mars à décembre 2022 en amont du chantier d’aménagement du secteur de Pont-Romain qui accueillera demain un nouveau quartier d’habitat sur plus de 15 ha . Cette fouille a permis entre autres, la mise à jour d’un sanctuaire gallo-romain. Cet important ensemble à vocation cultuelle s’installe au début de la période antique, dès le Ier siècle de notre ère et semble fonctionner jusqu’au IIIe siècle. Les recherches permettront de mieux comprendre l’implantation du sanctuaire mais son environnement proche. Les scientifiques pourront ainsi enrichir la connaissance de cette importante agglomération antique, de son organisation et de la vie des habitants à la période gallo-romaine.» Des aménagements spécifiques de l’espace public du lotissement permettront un rappel de cette étape de fouille et des vestiges découverts.

Retrouvez l’article complet sur le site de l’INRAP.